COURS PRIVES

LES DIVERSES SOURCES DE BLOCAGE LORS DES PROGRAMMES NUTRITIONNELS

Une prise pondérale ...

un poids qui stagne :

C'est un corps qui appelle à l'aide

Une prise pondérale, un manque de réponse ou un blocage lors de la mise en place d'un programme nutritionnel… ce sont les preuves que le choix des aliments ou le changement opéré dans le contenu de l'assiette sont inadaptés ou insuffisants.

Il est donc urgent de rechercher les véritables causes de déséquilibre et de les corriger. Faute de quoi la perte pondérale sera faible, difficile, et sujette à une reprise car les causes réelles n'auront pas été pas été supprimées .

Cette formation dresse un inventaire des origines possibles de déséquilibres à surveiller.

Sur le plan physiologique :

les carences:

celles en oligo-éléments et vitamines, les plus connues et qui se détectent aisément. Mais il ne faut pas négliger de contrôler également l'état du neurotransmetteur spécifique qui active l'action des mitochondries !

les insuffisances hormonales:

Celle de la thyroïde bien sûr, sans omettre de jeter un œil sur la capacité de la T4 de se transformer en hormone active grâce à l'action de la déiodinase.

A contrôler également : l'état des hormones androgènes qui fournissent l'énergie de la journée, font fondre la graisse, augmentent la masse musculaire, sont responsables du tonus corporel …. mais dont la production nocturne ne s'accommode pas de la présence d'insuline !

A mettre aussi en cause, éventuellement, la progestérone et les oestrogènes dont l'équilibre est compromis lors de la ménopause et qui sont source d'augmentation de la rétention d'eau et de la formation des tissus adipeux

…et les excès hormonaux: 

l'insuline, hormone de stockage par excellence dont l'excès est provoqué par la surconsommation de glucides,

les processus inflammatoires :

Candidose, allergies, résistance à l'insuline souvent assortie d'une résistance à la leptine qui fait perdre l'instinct de satiété et empêche la perte de la masse graisseuse

 

le stress:

responsable de multiples bouleversements physiologiques qui font prendre du poids, et empêchent d'en perdre par l'excès d'un cortisol responsable, en plus, de la dégradation progressive de tout le système hormonal .



Et sur le plan psychologique :

l'incapacité mentale de la personne:

cécité kinesthésique, déficience du noyau caudé qui crée une sensation de faim perpétuelle ….manque ou perte de motivation, programmations inconscientes, messages contraignants, autolimitations, et croyances qui sont sources de défaillance dans le respect des consignes et qui relèvent d'un émotionnel qu'il faudra aider à gérer


Rétablir l'équilibre afin de permettre à un plan nutritionnel de déployer tous ses effets passe donc en priorité par la suppression des éléments perturbateurs . A détecter en sachant poser les bonnes questions pour affiner ses constatations visuelles, et éventuellement à faire confirmer par des analyses à demander de manière circonstanciée à un médecin.

Il sera alors possible de mettre en place des programmes nutritionnels qui correspondent exactement aux particularités du diagnostic posé.

 

 

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player